Nouvelle troublante (16) ou la tendresse est révolutionnaire

Publié le par Tendreman Spice

Nous voici dans l’effroyable univers de la division du travail, de l’emploi du temps. Les microprocesseurs au silicium ont remplacé‚ la mémoire de l’homme. Ces humanoïdes vivent en état de panique et d'avidité perpétuelles.

Les néons ‚éclairent des visages sans sourire, des instants d’amour, des moments de folie. Face à ce monde minéral, dans l’îlot nuage, de charmantes hôtesses nous offrent des bonbons acidulés. Nos lèvres se brûlent au contact de préceptes douteux, avec des mots qui ricochent de bouche en bouche sans atteindre les coeurs.

Dans la rue j’ai vu des flaques fluorescentes, la fumée noire des usines, des flocons de détresse. Chacun recherche les caresses de la poupée tendresse, la boites à images, des instants d’éternité. Le devin avec sa boule de cristal, boit ton avenir, le crache par gouttes qui ruissellent sur ton cerveau et sur ton coeur.

Des clowns pleurent sur l’avenue. Un mage africain arrose les passants de ses prédictions somnambuliques.

Sur la grande place, dans la nef des fous, on voit la tendresse et la mort. Des mutants sortent des éprouvettes, les marchands vendent des plaisirs chimiques.

La tendresse est révolutionnaire crie le mendiant de l’impossible !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article